Chaque salle à Inhispania porte le nom d’un monument ou d’un édifice connu à Madrid, c’est pour cette raison qu’aujourd’hui nous allons faire un petit tour historique de la ville à travers nos salles de classe. Nous espérons que vous allez apprendre des choses nouvelles sur cette belle ville, et continuer ce tour en regardant nos vidéos guidées sur Youtube que vous retrouverez en bas de la page.

1. Puerta de Alcalá

  • Située dans le centre de la Plaza de la Independencia, la Puerta de Alcalá était une des 5 portes les plus anciennes qui donnait accès à la ville avec la Puerta de Toledo, la Puerta de Hierro, la Puerta Real et la Puerta de San Vicente.
  • L’arc, terminé en 1778, a été commandé par Charles III pour substituer à celui du 16ème siècle.
  • On aurait pu penser que le roi aurait choisi un architecte espagnol afin de dessiner un monument aussi important, mais l’architecte Francesco Sabatini était en réalité italien.
  • Il a était le premier arc construit en Europe après la chute de l’Empire Romain et précurseur d’autres arcs connus, tels que l’Arc de Triomphe à Paris ou la Porte de Brandebourg à Berlin.
  • L’origine du nom de l’arc est simple, il se trouve sur la route pour se rendre à Alcalá de Henares, mais on peut remarquer quelques subtilités sur le monument. Il est possible que vous aillez remarqué que les deux côtés de l’arc sont décoré de manière différentes, mais vous êtes-vous demandé pourquoi ? Certaines personnes vont dire que Sabatini a envoyé au roi différent dessin et il ne savait pas lequel choisir. D’autres affirment que le roi a accidentellement approuvé les deux, et n’a pas osé signaler son erreur, il a donc décidé de combiner les deux !

2. Retiro

  • Collé à la Puerta de Alcalá, se situe le Parc du Retiro, un oasis vert dans le centre de Madrid.
  • Le parc était la propriété de la Monarchie espagnole au 18ème siècle, et au siècle suivant, il s’est converti en un parc public comme nous le connaissons aujourd’hui.
  • Il s’étend sur 118 hectares et dans ce parc nous pouvons retrouver :
    • Le Palacio de Cristal : un palais de Cristal quasiment construit en verre, et dont la construction a duré seulement 5 mois et s’est terminé en 1887. Au départ, il a été dessiné comme une serre pour exposer des plantes exotiques, aujourd’hui, elle sert comme espace d’exposition.
    • Le Pabellón de los Jardines de Cecilio Rodríquez : un jardin impressionnant, foyer de dizaine de paons aux couleurs vives, avec sa haie de buis parfaite, mais également, les pergolas couvertes de lierres, ce qui rend le lieu très relaxant et idéal pour une promenade, un jogging pour les coureurs, ou encore un tour de vélo à travers le parc.
    • Un grand lac où on peut louer une barque et ramer tranquillement.

3. Puerta de Sol

  • C’est l’une des places les plus importantes de Madrid.
  • Cette place en forme de demi-circulaire est l’axe de plusieurs rues très fréquentées mais aussi les plus historiques de la ville, elle y abrite les éléments les plus représentatifs de la ville :
    • L’ours et l’arbousier: le symbole de la ville (et le bouclier de l’Atlético de Madrid).
    • La plaque du Kilomètre 0 : qui marque le départ de la confluence de toutes les routes d’Espagne.
    • La statue de Charles III : le roi qui a modernisé la ville.
  • De plus, chaque Réveillon du Nouvel An, des centaines d’espagnols se réunissent en bas de la fameuse horloge de la Casa de Correos (l’ancien bâtiment de Correos) et mangent 12 grains de raisins un par un, avant les douze coups de minuits du Nouvel An.

4. Plaza Mayor

  • Une des places les plus visitées de Madrid, situé au cœur du centre historique de la ville, cette place se caractérise par la symétrie et la sobriété avec neuf arcs d’entrées et des édifices pittoresques qui l’entoure.
  • Elle a été construite en 1619, mais initialement, elle s’appelait Plaza de Arrabal. Avant cela, elle a adopté d’autres noms, comme par exemple Plaza de la Constitución, Plaza Real et Plaza de la República. Son nom actuel a été conservé depuis la fin de la Guerre Civile (1936-1939).
  • La place est couronnée par des statues équestres de Philippe III, construite en 1616, un cadeau fait au Roi d’Espagne pour le Duc de Florence.
  • Egalement, le bâtiment est très important et le premier qui a été construit en 1590 était la Casa de la Panadería, la boulangerie la plus importante de Madrid en ce moment.
  • La Plaza Mayor a une histoire plus dramatique que vous ne le pensez ayant vécu trois incendies majeurs. Le premier en 1931 qui a engloutit la Casa de la Canicería, il a duré trois jours et a détruit plus d’une cinquante de bâtiments et a fait trois morts.
  • En 1672, une lanterne a été incendiée dans le portique de la Casa de la Panadería, qui a épargné la cave et le rez-de-chaussée. La restauration du bâtiment a duré seize mois et aujourd’hui, on peut voir sur l’édifice une plaque pour commémorer cet évènement.
  • Le troisième et le plus destructeur des incendies s’est produit en 1790. Il s’est déroulé au Portal de Paños et a détruit un tiers du périmètre de la place. L’incendie a duré neuf jours et comme il n’y avait pas suffisamment d’eau dans les puits environnant, l’unique façon de l’éteindre était de détruire les immeubles autour pour bloquer l’avancée des flammes.
  • Dans le passé, la Plaza Mayor était utilisée pour de nombreuses activités. Initialement, elle était utilisée pour des procès religieux et des exécutions publiques, mais aujourd’hui, elle est utilisée pour des évènements très joyeux comme des marchés et festivals.

5. Paseo del Prado

  • On parle ici d’un des principaux boulevard de Madrid, densément abrité par des arbres centenaires, qui passe par le sud et au nord de la Plaza del Emperador Carlos V, la Plaza de Cánovas del Castillo (localisé à la Fontaine de Neptuno) et la Plaza de Cibeles.
  • Cette avenue est le point de référence pour les habitants de la ville et c’est également la localisation importante de points culturels et touristiques, on le nomme le « Triangle d’Or de l’Art » qui englobe trois musées : Le musée national du Prado, le musée national et centre d’art Reina Sofia et le musée Thyssen-Bornemisza.

6. Atocha

  • Atocha, localisée à la Plaza del Emperador Carlos V, est la gare de train la plus grande de Madrid, elle connecte quasiment toutes les villes du pays, et enregistre un grand nombre de passagers de passage par jour dans toute l’Espagne.
  • Au départ, en 1851, il y avait qu’un seul quai, où l’architecte Alberto de Palacio et Elissague ont collaboré avec Gustave Eiffel pour créer la gare en fer forgé avec un style rénovateur que nous connaissons aujourd’hui.
  • Cependant, la gare a été rénovée à plusieurs occasions ; en 1888, le bâtiment a été partiellement détruit et entre 1985 et 1992, la gare s’est agrandie quatre fois par rapport à sa dimension d’origine.
  • Après sa rénovation, la gare s’est divisée en trois : Madrid-Puerta de Atocha, Madrid-Atocha Cercanías et Atocha Renfe.
  • A l’intérieur de la gare, il y a un jardin tropical de 4 000 m², qui contient 7 000 plantes et plus de 500 espèces différentes d’animaux et plantes. Bien que les habitants les plus populaires du jardin sont les élevages de tortues.

Si tu souhaites voir un tour de nos salles et connaitre plus sur l’histoire de la ville, clique maintenant !

 

qué ver en Madrid