Inhispania est situé au cœur de Madrid : au croisement du bâtiment Metropolis, à la fin de Gran Via (la fameuse avenue pour faire son shopping), Palacio de Cibeles (le grand bâtiment blanc qui est autre que l’hôtel de ville), Sol (la place la plus bondée de Madrid), le Musée du Prado, mais également à seulement quelques pas du magnifique Parc du Retiro.

Les stations de métro les plus proches d’Inhispania sont Banco de España ou Chueca, les deux sont à 5 minutes à pied de l’école.

Il y a beaucoup de bâtiments très intéressants près de l’école, vous aurez peut-être l’opportunité de les voir lors des visites proposées pendant les activités de l’école, alors parlons-en !

1. Le bâtiment Metropolis

  • Situé à l’angle de la Calle de Alcalá et Gran Vía, au croisement de la rue de l’école, on y retrouve l’emblématique bâtiment Metropolis.
  • C’est l’un des symboles de la zone, qui attire des milliers de touristes à venir photographier le bâtiment et permet aussi d’avoir une meilleure vue de la Plaza de Cibeles.
  • Il a été conçu en 1905 par des architectes français, le père et le fils Jules et Raymond Février, pour la compagnie d’assurance La Unión et el Fénix, bien que le résultat final a été réalisé par Luis Esteve, un espagnol.
  • Au sommet du dôme, se tient la statue de Victoria, qui est utilisé comme un phénix, symbole de la compagnie d’assurance, qui occupait initialement le bâtiment.
  • Au pied de l’édifice, sur le trottoir, on retrouve une carte 3D en pierre de la Gran Vía, un petit détail que vous n’aurez peut-être pas remarqué avant. Cette carte en pierre est très commune à Madrid, vous pouvez en retrouver à travers la ville.
>  LES ESSENTILS DE VOYAGE POUR VOTRE VOYAGE A MADRID

2. La flamme éternelle

  • En bas de la route depuis l’école, en face de la station de métro « Banco de España », on y trouve un petit chaudron noir, où au centre, brûle une flamme « éternelle ».
  • Elle est localisée en face du Palacio de Cibeles, sur un ilot localisée sur Calle Alcalá, en direction de Puerta del Sol.
  • C’est un monument permanent, à la mémoire de toutes les victimes dû à la pandémie, causé par la Covid-19.
  • Inauguré le 15 mai 2020, pendant la fête San Isidro, la sculpture va servir d’hommage pour les personnes décédées de cette maladie.
  • Sous le chaudron, on retrouve un plaque, où on peut lire « Votre flamme ne quittera jamais nos cœurs ».

3. La Fontaine de Cibeles

  • A 5 minutes à pied d’Inhispania et juste en face de la « flamme éternelle », la fontaine de Cibeles est iconique, laquelle, s’étend au centre de la Place de Cibeles, et est opposée au Palais de Cibeles (Hôtel de ville de Madrid).
  • Avec une couronne murale, la déesse est sur un char tiré par deux lions, représentant Atalanta et Hippomenes.
  • La fontaine est le lieu où les supporters et joueurs du Real de Madrid, ensemble, célèbre les triomphes de l’équipe, mais également les victoires de l’équipe national de football.
  • Fait amusant: En 1994, la déesse a perdu une main, suite à la célébration de la victoire de l’Espagne au football, et elle a perdu à nouveau le 21 septembre 2002 après plusieurs célébrations.
>  COMBIEN DE SEMAINES SONT NÉCESSAIRES CHEZ INHISPANIA POUR ATTEINDRE UN NIVEAU?

4. La Fontaine de Neptuno

  • Juste après de la route venant de la fontaine de Cibeles, l’une des plus belles et majestueuse fontaine à Madrid, qui sert également de rond-point pour les voitures (tout comme à la Fontaine de Cibeles)
  • Les deux dieux occupent une place importante dans la hiérarchie de la mythologie grecque et sont rivaux dans le secteur du sport, depuis que les supporteurs de l’Atlético de Madrid célèbrent leurs succès sur la place où l’on rend hommage au dieu de la mer (Alors que ceux du Real de Madrid le fête à la Plaza Cibeles).

5. Gran Vía

  • A la fin de cette grande avenue, à 30 secondes à pied de l’école, se trouve Gran Vía.
  • Parfois, on l’appelle le « Broadway espagnol », c’est l’une des zones les plus importantes de shopping de la ville, avec un nombre important d’hôtels et de grands complexes de cinémas, bien que depuis les années 2000, beaucoup de théâtres ont été remplacé par des centres commerciaux.
  • Au milieu du 19ème siècle, les planificateurs urbains de Madrid ont décidé qu’une nouvelle rue doit être créée, connectée à la Calle de Alcalá avec la Plaza de España. Ce grand projet signifie que beaucoup de bâtiments ont été démolis, et avant la construction, même si les médias ont commencé à ridiculiser le plan nommé « Gran Vía » ou « Grande Avenue », ils voyaient ça, comme une destruction du centre-ville. Cependant, le projet a été approuvé en 1904, et finalement terminé en 1929, et bientôt devenait l’avenue la plus importante de tout Madrid.
>  L’HISTOIRE A TRAVERS LES MONUMENTS LES PLUS CONNUS DE MADRID : UN TOUR DE L’ECOLE

6. Le Bâtiment Telefonica

  • A 5 minutes à pied de l’école, se trouve le bâtiment Telefonica, lequel a été le premier gratte-ciel européen.
  • Il a été construit entre 1926 et 1929 par la compagnie de télécommunications espagnoles, et a été le plus grand bâtiment de Madrid, à cette époque.
  • Pendant la Guerre Civile espagnole, le bâtiment a été utilisé comme observatoire pour les forces républicaines afin de surveiller l’emplacement des troupes franquistes. C’est pour cette raison mais également le fait que l’édifice est devenu le Bureau des Presses Etrangères, qu’il est devenu la cible de bombardements pendant la guerre.
  • Maintenant, il est devenu un Musée de la Télécommunications et d’Art, ainsi qu’un auditorium.

Regardez cette vidéo ci-dessous pour voir où se situe Inhispania !!!